Les défis et les enjeux de l’acquisition d’un nom de domaine.cg


Ce vendredi 16 janvier 2015, Patrice NOUMAZALAY a animé au Bantuhub un Mbongui dont les échanges étaient axé sur les défis et les enjeux de l’acquisition d’un nom de domaine .cg


Patrice noumazalaye animant le mbongui sous le theme les défis dacquisition du nom de domaine .cg

 

Pour introduire le débat, il commença par définir ce qu’était un nom de domaine : un identifiant d’espace sur un internet. Cet espace ou domaine n’est autre qu’un ensemble d’ordinateurs connectés à internet ayant quelque chose en commun ; Cela peut être une position géographique, un type ou un secteur d’activités…

 

 

Un DNS comment ça fonctionne?

Par la suite, il expliqua comment fonctionnait le systeme de noms de domaines #DNS : C’est en quelque sorte un traducteur qui a pour rôle de faire correspondre en parallèle un nom de domaine avec une adresse IP publique, cependant, plusieurs noms de domaines peuvent pointer sur une même adresse. Sur internet, que l’on saisisse l’adresse IP ou le nom de domaine correspondant , cela aboutira au même résultat. Cependant, une adresse IP est une suite chiffre. Or pour un être humain, il est plus facile de lire et de mémoriser une suite de lettre d’où l’importance de l’existence d’instances telles que l’ACNIC. Cet acronyme signifie Association Congolaise de Nomages Internet en Coopération. L’une des ses missions est de transcrire des adresses IP en noms de domaine .cg qui, constituent en fait l’identité de la République du Congo sur Internet.

 

Le Mbongui loin d’être un cours magistral, se veut plateforme d’échange ; c’est dans cette optique qu’un des participants s’exclama

 

« A quoi bon prendre un nom de domaine en .cg si il n’ya aucune structure d’hébergement ici au Congo, et donc toutes mes données seront stockées ailleurs. Cela augmentera le temps de requête pour rien, je prefere prendre mon nom de domaine en .com »

 

 

Pourquoi un server mets du temps  à répondre?

C’est alors que Patrice répondit en disant qu’il y avait une nuance entre le temps de résolution et le temps d’acheminement de réponse. Une fois que l’on saisi une adresse, il faut un certain temps pour que le serveur retrouve une des adresses stockant les informations correspondant à votre demande, ensuite c’est le server le plus près de vous qui enverra la réponse. D’autre part, lorsqu’un nom de domaine n’a pas été enregistré, on remarque que la réponse du server met plus de temps à s’afficher, tout simplement parce qu’il cherche longtemps avant de s’assurer qu’il n’y a rien de correspondant. Peu de sociétés proposent des offres d’hébergement en local, pour remedier définitivement à ce souci majeur, il nous rassura qu’une plateforme d’hébergement etait en test au sein de l’ACNIC.

 

 

Les points d’échanges internet

Par la suite il nous parla des points d’échange internet ; Ce sont des infrastructures dont le but est de permettre aux fournisseurs d’accès internet d’économiser et d’optimiser de la bande passante. Chose curieuse, au Congo, depuis l’installation d’un point d’échange, aucune amélioration concrète n’a été constatée, les FAI disent n’avoir économiser que des Kilo octets. L’ACNIC, en dehors de l’attribution des noms de domaines .cg participe également à leur renouvellement ou leur suppression. Aujourd’hui, seulement 140 noms de domaines en « .cg » ont été enregistré par l’ACNIC ; et bientôt les enregistrements des noms de domaines de second niveau en gouv.cg

 

 

Et la communauté?

Pour terminer en beauté, Patrice a ensuite affirmé que tous les participants ayant demandé des noms de domaine .cg dont le statut était encore en suspens ou encore ceux qui voulaient s’en procurer maintenant trouveraient satisfaction d’ici peu ; De ce fait une liste a été dressé pour les recenser. Cliquez ici pour (re)voir les slides de cette présentation ou prendre connaissance de la charte de nommage de l’ACNIC

Commenter

Votre adresse email ne sera pas publié.