A la découverte d’une Startup congolaise qui réinvente le quotidien : Challenge Futura

Ce mercredi 17 décembre au BantuHub pendant le Startup Talks, Des jeunes wanapreneurs pleins de rêves et d’ambitions ont suivi attentivement le partage d’expérience de Mr TSENGUE-TSENGUE directeur général et fondateur de Challenge Futura, l’entreprise congolaise qui réinvente le quotidien.

Là où tout à commencé

 « Challenge Futura a été créée juridiquement et administrativement en quelques jours » comme pour dire aux participants que les choses étaient bien plus facile il y a 16 ans et qu’aujourd’hui il faudrait persévérer pour y parvenir. Pour entreprendre, il faut être armé d’ambitions, de persévérance, de créativité et d’audace insista t-il avant de révéler le fait qu’il ne reçu aucun soutient financier malgré le fait qu’il frappa à toutes les portes des banquiers contre vents et marrées pour mettre sur pieds le prototype de sa première réalisation, un sécheur d’aliment.

Le sécheur d’aliment

Faute de moyens, il le construisit avec du bois, et revint encore vers les investisseurs pour une démonstration physique, hélas sans succès. Il décida alors de le présenter au grand public dans l’espoir d’y trouver gain, toujours sans succès. Cependant quelques personnes de bonne volonté lui firent des suggestions pour améliorer la qualité de son produit.

Il n’y resta pas indifférent, une qualité qu’il recommande vivement d’acquérir : « le sens de l’écoute » car ses grâce aux suggestions et aux critiques que la qualité de votre travail se raffinera. Il continua donc à croire en son projet et l’améliora non sans entendre des fonds venu d’ailleurs mais en utilisant les moyens de bords ; comme par exemple utiliser les couloirs de son domicile en guise d’atelier de fortune ou encore faire appel au menuisier du quartier qui est en fait son voisin pour travailler le bois qui servira de coque à son sécheur rénové.

La vente qui changea les choses

La première personne à avoir eu confiance en Challenge Futura fut cette vendeuse de poisson salé qui commanda acheta le sécheur pour remédier une fois pour toute aux pertes abusives de marchandises occasionnées par un mauvais séchage à causes des imprévus météorologiques. Cette vente conduit au financement d’un autre, et Challenge Futura grandissait, au fur et à mesure que l’on lui accordait de la confiance en acceptant son savoir-faire.

« Ça n’a pas été facile, j’ai moi même failli tout abandonner » avoua le speaker en précisant qu’il dû faire preuve de créativité pour subsister aux caprices des consommateurs car une fois que l’on répond à un besoin, il y en a d’autres qui naissent. Il faut à un entrepreneur la capacité de pouvoir évoluer au rythme et à la tendance actuelle du marché local pour ne pas devenir obsolète c’est ce qu’il appela par « le sens du flair » ;

Entrepreneur inventeur ou innovateur ?

D’après lui, l’autre moyen pour l’entrepreneur de réussir est de susciter le besoin lorsqu’il est absent. Après avoir raconté comment il est devenu entrepreneur malgré lui, TSENGUE-TSENGUE nous invita à suivre une vidéo reportant les réalisations de Challenge Futura Parmi lesquelles des sécheurs d’aliments, des moulins mobiles, des fours à biscuits, des presse-à-huile, des broyeurs de latérite, une centrale hydroélectrique flottante, des décortiqueuses, des bateaux, etc.

Toutefois, il a tenu mordicus à soulever la nuance entre une invention et une innovation, car d’après lui, bon nombre avait tendance à les confondre. Une invention est une conception jamais vue auparavant, et que l’on peut donc breveter alors qu’une innovation est le résultat d’une association de deux ou plusieurs techniques existantes pour répondre à un besoin de manière plus efficace. Puis, il confia que Challenge Futura n’avait que deux inventions dont l’une fut brevetée en 1990 : le légendaire sécheur d’aliments ; Tandis que les autres n’étaient que des innovations ou des commandes à la demande du client.

Par la suite, se tint la séance de questions/réponses suivit d’une kyrielle de conseils que vous pourrez revoir sur twitter grâce aux Hashtags #BHStalks ou #Bantuhub puis la capture de la célèbre photo de famille marquant la fin d’un événement au BantuHub.
RDV le mois prochain pour découvrir une autre expérience dans la prochaine édition du Startup Talks.

Commenter

Votre adresse email ne sera pas publié.